Heures Musicales de l'Abbaye de Lessay

Actualités

Lessay. Haydn, Mozart, Beethoven et Berlioz à l’abbatiale de Lessay

Haydn, Mozart, Beethoven et Berlioz à l'abbatiale de Lessay

La palette diversifiée de l’Orchestre régional de Normandie  : musique de chambre, ciné-concerts, spectacles famille, opéra, musiques actuelles… – Jacques Dudouit

Le vendredi 27 juillet, Jean-François Verdier à la tête de l’Orchestre régional de Normandie mettait en valeur le répertoire d’Hector Berlioz avec deux œuvres : Les nuits d’Eté et Harold en Italie interprétées par les solistes Adrien Tournier, alto, et Catherine Trottmann, mezzo-soprano, devant 350 personnes. Le concert intitulé « Une nuit d’été en Italie » était l’occasion de découvrir le « figuralisme », procédé qui consiste à illustrer un texte par des techniques musicales complexes comme le trille du violon pour suggérer le chant d’un oiseau (Villlanelle des nuits d’été) ou bien la marche d’un groupe de pèlerins traitée de façon cérémonielle dans Harold. Il fallait bien prêter l’oreille pour percevoir ces effets dont Berlioz était coutumier.

Le mardi 31 juillet, c’était au tour de l’orchestre Le Concert de la Loge dirigé par le pianiste Jean-François Hesser d’interpréter avec la soprane Sophie Junker les œuvres de trois maîtres de la musique classique. Mozart (La finta giardiniera, Zaïd, la betulia liberata…), Haydn (Symphonie La passione, La Création…) et Beethoven (Symphonie N° 2 en ré majeur). Au début du XIXe siècle, « Haydn », « Mozart » et « Beethoven » signifiaient l’excellence musicale. Ils symbolisent le style classique qui a essaimé de Vienne avec des chefs-d’oeuvre impérissables. Ce soir-là, le Concert de la Loge, fondé en 2015 par le violoniste Julien Chauvin, invitait les 500 mélomanes à un voyage émotionnel rehaussé par la jeune soprano belge, Sophie Junker.

Voir l’article original

Post navigation