Heures Musicales de l'Abbaye de Lessay

Actualités

Lessay. 300 personnes aux Heures musicales

Le festival des Heures musicales accueille des concerts à l’abbaye, jusqu’au mardi 17 août. Le public est venu en nombre pour assister à celui de l’ensemble Les Cris de Paris.

Les Cris de Paris ont enchanté le public des Heures musicales de l’abbaye.

Les Cris de Paris ont enchanté le public des Heures musicales de l’abbaye. | OUEST-FRANCE

 

Le festival Les Heures Musicales de l’Abbaye de Lessay se poursuit. « Cette édition a été concoctée par Olivier Mantéi avant sa nomination à la Philharmonie de Paris et accueille de grands ensembles incontournables du paysage musical français », confie Christophe Jeanson, le président de l’association organisatrice.

Mardi dernier, près de 300 personnes ont assisté au concert Passions Venezia donné par l’ensemble Les Cris de Paris. Sous la direction de Geoffroy Jourdain, six chanteurs et cinq musiciens ont emmené l’auditoire dans l’univers de la musique baroque vénitienne.

 

Quatre concerts au programme

L’abbatiale romane accueillera encore quatre concerts, les mardis et les vendredis, jusqu’au mardi 17 août. Secession Orchestra jouera pour la première fois à Lessay, mardi 3 août. 39 musiciens accompagneront Marie-Laure Garnier, soprano, sous la direction de Clément-Mao Takacs. Ils interpréteront des œuvres de Debussy, Wagner, Maurice Ravel, Manuel de Falle, Milhaud, Moussorgski.

Le 6 août, Benjamin Alard sera à l’orgue avec des morceaux de Bach, Rameau et Couperin. Le 13 août, le Caravansérail sera pour la première fois à l’abbatiale avec trois concertos pour clavecins de Bach et le troisième concerto Brandebourgeois sous la direction de Bertrand Cuiller. Les Talens lyriques clôtureront le festival Avec deux symphonies de Beethoven (7 et 8).

Le concert de The Sixteen du 10 août ne pourra pas avoir lieu, « en raison de la crise sanitaire. La réglementation anglaise les obligeait à être confinés dix jours à leur retour en Angleterre », précise Christophe Jeanson.

 

Voir l’article original

Post navigation