Heures Musicales de l'Abbaye de Lessay

On parle de nous

Lessay. Une journée de découverte de la musique et de l’abbatiale avec les Prim’heures musicales

Les Heures musicales de l’abbaye de Lessay (Manche) se dérouleront du 19 juillet au 12 août 2022. En amont de ce festival, le 11 juin 2022, les Prim’heures musicales de Lessay, une journée gratuite de découvertes de la musique et de l’abbatiale, sont proposées par l’association des Heures musicales.

Samedi 11 juin 2022, de 14 h à 21 h, une journée gratuite de découvertes de la musique et de l’abbatiale est prévue, dans le cadre des Prim’heures musicales de l’abbaye Lessay (Manche).
Samedi 11 juin 2022, de 14 h à 21 h, une journée gratuite de découvertes de la musique et de l’abbatiale est prévue, dans le cadre des Prim’heures musicales de l’abbaye Lessay (Manche). | OUEST-FRANCE

Les Prim’heures musicales de l’abbaye de Lessay auront désormais lieu chaque année au mois de juin, en avant-première du festival d’été à venir et proche de la fête de la musique », annonce Christophe Jeanson, président de l’association des Heures musicales de l’abbaye de Lessay (Manche). Cette année, cette journée gratuite de découvertes de la musique et de l’abbatiale aura lieu le 11 juin 2022.

Véritable porte ouverte en amont du festival et pendant l’année scolaire, il s’adresse à tous et plus particulièrement au jeune public et aux familles, en proposant une série de rendez-vous et d’ateliers gratuits ouverts à tous », ​abonde Christophe Jeanson.

Ce temps fort aura lieu de 14 h à 21 h, en accès libre et en présence de Marie-Andrée Bouchard-Lesieur, jeune soprano native de Carentan, nommée aux victoires de la musique classique 2022 et de l’Orchestre régional de Normandie.

Pas d’entrée payante ni de réservation

L’association souhaite promouvoir, à l’occasion de ce nouveau rendez-vous, la convivialité qui fait la richesse des soirées de concerts et ceci sans obstacles : pas d’entrée payante ni de réservation.

​Entre les animations, ateliers à la fois tournés vers le patrimoine et la musique classique, le public pourra déambuler entre les espaces publics et privés, véritables lieux emblématiques du festival ​.

Des visites guidées permettront de découvrir l’abbatiale, fleuron de l’architecture romane. Avec les musiciens, des temps ludiques de découverte d’instruments, harpe, clavecin, instruments à cors, instruments à vent et grand orgue de l’abbatiale, seront proposés ainsi que des concerts commentés et des ateliers de chant.

En marge de ces activités et de l’incontournable espace gourmand, ce sont l’ensemble des partenaires du festival, publics et privés, mais aussi les habitués du festival, sans oublier les bénévoles qui œuvrent toute l’année ; qui sont invités à venir partager cette après-midi en toute simplicité , ​ajoute le président. L’association souhaite que ce rendez-vous festif et entièrement gratuit soit une opportunité unique d’échanger entre artistes et public, initiés et non initiés, petits et grands

Voir l’article original

 Lessay. Le programme gratuit des premières Prim’Heures Musicales de l’abbaye

Musique. Proches de la fête de la musique, les Prim’Heures Musicales de Lessay auront lieu le samedi 11 juin en avant-première du festival d’été des Heures Musicales de l’abbaye.

Lessay. Le programme gratuit des premières Prim'Heures Musicales de l'abbaye
L’Orchestre Régional de Normandie et de la marraine Marie-Andrée Bouchard-Lesieur, jeune mezzo-soprano native de Carentan, animeront les premières Prim’Heures Musicales de Lessay. – Jacques Dudouit

La journée gratuite du samedi 11 juin se déroulera de 14 h à 21 h selon le principe de cycles courts dedans/dehors auxquels tous les visiteurs pourront s’intégrer quelle que soit leur heure d’arrivée.

A 14 h 15, présentation du festival d’été répétée à 17 h 25 et 20 h. A 14 h 25, 15 h 25 et 16 h 25 : concert d’orgue commenté, présentation de l’architecture et concert de Marie-Andrée Bouchard-Lesieur accompagnée au clavecin. Répétition de l’Orchestre Régional de Normandie à 17 h 30 avant concert à 20 h 15.

Outre l’histoire et les jardins de l’abbaye à 15 h, 16 h et 17 h, plusieurs ateliers seront proposés. Piano électrique à 14 h 30, un trio de l’Orchestre Régional de Normandie présentera les instruments à vent à 16 h 30. Initiation au chant choral de 16 h à 19 h 30. Dans la grange à dîme : initiation à la harpe de 14 h à 16 h 30 et présentation d’instruments à cordes par un quatuor de l’Orchestre Régional de Normandie.

Pendant tout l’après-midi : espace gourmand et présentation des activités de la communauté de communes.

Voir l’article original

Les Prim’Heures Musicales de Lessay sur les ondes !

Notre marraine Marie-Andrée Bouchard-Lesieur vient de parler ce matin à 9h10 des Prim’Heures Musicales de Lessay !

Pour écouter le podcast, c’est ici !

Marie-Andrée Bouchard-Lesieur après les Victoires de la Musique Classique : « tout à gagner, rien à perdre »

09

Nous avions interviewé la mezzo-soprano française Marie-Andrée Bouchard-Lesieur avant les Victoires de la Musique Classique, nous la retrouvons après pour un bilan et déjà de nouvelles perspectives de concerts : aux Invalides, au Potager du Roi à Versailles, à l’Opéra de Paris et de Bordeaux.

Le 09/06/2022 – Par Charles Arden

 

…../ …..

Vous donnez rendez-vous le 11 juin prochain pour la première édition des Prim’Heures musicales de Lessay dont vous êtes la marraine, d’où vient votre enthousiasme pour cette manifestation ?
C’est chez moi en Normandie ! Lorsque j’étais jeune (bébé maïs), j’étais ouvreuse bénévole pour pouvoir assister aux concerts. Et cette nouvelle initiative en prélude à ce Festival très ancré permet de faire découvrir ce répertoire et ce lieu aux habitants locaux (outre les résidents secondaires). Je donnerai un mini-concert mais avec aussi pour enjeu d’interagir avec les gens, de montrer des exemples de chauffe vocale, de répondre aux questions, le tout à 20 minutes de chez mes parents.
…../ ……

Pour retrouver l’intégralité de l’article, cliquez ici

Festivals de l’été: notre sélection de 350 événements en carte

Guide interactif

Malmené par deux années de pandémie, le monde du spectacle vous donne rendez-vous cet été. Plus de 350 événements à retrouver sur notre carte interactive.


par Eva Tapiero
publié le 2 juin 2022 à 18h00

Le festival de musique de chambre du Larzac ne se tiendra pas cette année. «Après toutes les années difficiles pour trouver des financements, les années Covid ont été très dures», explique Julie Pelat, présidente de l’association qui l’organise. Les organismes de financement fusionnent, les aides baissent, il faut en chercher de nouvelles… Un festival qui ne voit pas le jour, ça n’a l’air de rien, et pourtant.

D’abord, ce n’est pas le seul, de nombreux petits festivals n’ont pas survécu à ces deux années de crises sanitaires. Mais ce qui disparaît c’est aussi ceci : prendre le temps d’inviter des musiciens en résidence ; qu’ils travaillent ensemble en faisant le pari de créer une troupe ; et que cette troupe parte ensuite à la rencontre d’un territoire. Dans quel cadre imaginer des chambristes en discussion avec un agriculteur bio pour jouer dans sa grange, ou déplacer avec lui les bottes de foin pour profiter de l’espace offert par son champ ?

Pendant deux ans de pandémie et autres confinements, les expressions «monde d’après» ou «post-covid» ont entretenu un espoir. On nous aura promis un changement pour le meilleur, ou plutôt nous nous le sommes promis. Où est-ce nouveau monde ? Qui l’aperçoit ? Si cette utopie existe encore quelque part, elle doit se trouver dans la communauté des festivals. Celle de l’imaginaire, de la créativité, de la production contemporaine, de la sublimation de la noirceur ou au contraire de sa révélation plus éclatante.

Selon les données du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), la fréquentation des salles atteint 13,90 millions d’entrées au mois d’avril 2022, c’est-à-dire 23% de moins que le niveau d’avril 2019. Si on regarde les chiffres depuis le début de l’année, la baisse est encore plus spectaculaire avec 34,2% d’entrées en moins que sur la même période en 2019. Une baisse qui touche d’autres secteurs, comme celui du théâtre notamment.

Si nous prévoyons de continuer à assister à des concerts, à des pièces de théâtre, à l’opéra, au cirque, tout cela en dehors du metaverse, c’est dès maintenant, dès cet été, qu’il faudra en être, pour une nouvelle ère de la création et du spectacle vivant.

A chacun de trouver son style et son lieu dans les quelque 350 événements que nous vous proposons dans un supplément de 32 pages en vente ce vendredi 3 juin. Et que vous pourrez retrouver tout l’été grâce à notre carte interactive.

 

 

Ouverture Lessay. Bientôt les Prim’Heures Musicales

 

Société. Proches de la Fête de la musique, les Prim’Heures Musicales de Lessay auront lieu en juin en avant-première du festival d’été.

Ouverture Lessay. Bientôt les Prim'Heures Musicales
Les Prim’Heures Musicales de Lessay auront lieu le samedi 11 juin en présence de l’Orchestre Régional de Normandie et de la marraine, Marie-Andrée Bouchard-Lesieur, jeune mezzo-soprano. – Jacques Dudouit

Outre la 29e édition du festival des Heures musicales de l’Abbaye de Lessay qui se tiendra du 19 juillet au 12 août, le président, Christophe Jeanson, annonçait la première édition d’un nouveau temps fort pour les mélomanes, « Les Prim’Heures Musicales de Lessay ». « Proche de la fête de la musique, véritable porte ouverte placée en amont du festival et pendant l’année scolaire, il s’adresse plus particulièrement au jeune public et aux familles, en proposant une série de rendez-vous et d’ateliers ouverts à tous avec l’objectif que chacun puisse s’approprier le lieu et la musique des Heures Musicales de l’Abbaye de Lessay », a t-il déclaré.

Gratuit et sans réservation

Gratuit et sans réservation, l’événement aura lieu le samedi 11 juin de 14 h à 19 h en présence de l’Orchestre Régional de Normandie et de la marraine, Marie-Andrée Bouchard-Lesieur, jeune mezzo-soprano native de Carentan, nommée aux Victoires de la musique classique 2022.

En plus des concerts commentés et des ateliers de chant, des temps ludiques autour des instruments de musique, comme le grand orgue de l’église, seront proposés aux visiteurs. Ils auront tout loisir de déambuler dans les espaces publics et les parties privées habituellement fermées au public. Ils pourront aussi participer à des visites guidées du jardin, du vivier des moines et des bâtiments romans de l’abbatiale ou bien découvrir la programmation musicale du festival d’été en compagnie de musiciens.

En marge de ces activités et de l’incontournable espace gourmand, ce sont les habitants, l’ensemble des partenaires des Heures Musicales de l’Abbaye de Lessay (publics et privés) mais aussi les habitués du festival, sans oublier les bénévoles, qui œuvrent toute l’année, qui viendront partager cet après-midi musical en toute simplicité.

Voir l’article original

Une journée grand public en amont des Heures musicales de Lessay

L’assemblée générale de l’association des Heures musicales de Lessay (Manche) a eu lieu samedi 2 avril 2022. Elle a permis de présenter le programme de la 29e édition.

L’ensemble La tempête sera présent le 19 juillet à Lessay pour le premier concert du 29e festival des heures musicales de l’abbaye de Lessay.
L’ensemble La tempête sera présent le 19 juillet à Lessay pour le premier concert du 29e festival des heures musicales de l’abbaye de Lessay. | ARCHIVES OUEST-FRANCE

Le 11 juin prochain, nous organisons une journée grand public ouverte à tous et gratuite, pour faire découvrir la musique et l’architecture de l’abbatiale en amont du 29e festival des Heures musicales, afin de le présenter au plus grand nombre », ​a annoncé samedi 2 avril 2022 Christophe Jeanson président de l’association des heures musicales, lors de l’assemblée générale qui a eu lieu à Lessay (Manche).

Charles Brossillon, coordinateur à l’initiative de cet évènement, a expliqué le déroulement de cette journée. Elle sera ponctuée par des ateliers et des animations autour de la musique et du patrimoine et des concerts en divers endroits de l’abbatiale, à l’intérieur et à l’extérieur dans les jardins. De 14 h à 21 h, chacun pourra y accéder en toute liberté. Ce sera une journée portes grandes ouvertes, avec un esprit convivial en présence d’artistes et de différents intervenants.

Une marraine de prestige

Marie-Andrée Bouchard-Lesieur, mezzo-soprano nommée dans la catégorie « Artiste lyrique » des Victoires de la musique classique 2022, sera la marraine de cette journée et y chantera. Ce samedi 11 juin se terminera par un concert de l’orchestre Régional de Normandie. À 19 h 30, la Maîtrise de Caen se produira aussi en concert. Des temps de partage et de paroles auront lieu avec le public entre chaque intervention.

Les membres du bureau de l’association des heures musicales de l’abbaye de Lessay en assemblée générale à la salle Saint Cloud. | OUEST-FRANCE

Huit concerts sont programmés pour ce 29e festival, du 19 juillet au 12 août les mardis et vendredis soir, à 21 h. Les ensembles présents seront La tempête, De Caelis, Secession Orchestra, Le Poème Harmonique, Amarillis, Les Paladins et The Sixteen, tout comme l’orchestre régional de Normandie et Benjamin Alard, pour un récital de clavecin, seront à l’affiche de ce festival.

3 200 festivaliers en 2021

En 2021, le festival a accueilli huit concerts, 200 artistes et 3 200 festivaliers. 62 % étaient Normands, dont 50 % de Manchots, soit 8 % de plus de manchots en deux ans », ​s’est réjoui Christophe Jeanson, le président. Le budget était composé de 53 % de fonds propres et de 47 % de subventions publiques. Les dépenses pour les cachets artistiques représentent 72 % du budget, soit un montant de 175 713 €.

Charles Brossillon quitte les heures musicales pour partir comme administrateur général des rencontres musicales de la cité de la voix, à Vézelay (Yonne). Il est remplacé par l’association Plein jour composée de Joëlle Petrasek, Eric Delfiner et Franck Krawczyk, compositeur et directeur musical.

Pour lire l’article original

 

Heures musicales de Lessay : découvrez le programme

Musique. Le festival de musique classique des Heures musicales de Lessay revient du 19 juillet au 12 août dans l’abbatiale de Lessay.

[Exclusif]. Heures musicales de Lessay : découvrez le programme 
L’ensemble Amarillis, dirigé par Héloïse Gaillard, composé de 17 musiciens et de la soprano Patricia Petibon, proposera des musiques françaises des XVIIe et XVIIIe siècles.

« Nous sommes ravis d’ouvrir cette 29e édition après deux années compliquées », s’enthousiasme Christophe Jeanson, président de l’association des Heures musicales de l’abbaye de Lessay. En 2020 et 2021, le festival avait été maintenu mais avait dû s’adapter aux réglementations contre le Covid en voyant plus petit. Cette année, « on peut reprendre des concerts de façon normale, retrouver nos ensembles avec 50 musiciens sur scène. C’est une grande joie pour les musiciens de pouvoir à nouveau se réunir ». 

Des talents de la musique classique

Du 19 juillet au 12 août, chaque mardi et chaque vendredi, des grands ensembles nationaux et internationaux de musique classique se succéderont dans l’abbatiale millénaire de Lessay. La programmation a été conçue telle une architecture. « Il faut de bonnes proportions, un centre, une perspective et un équilibre pour que ça sonne juste et que le public s’y sente accueilli », raconte poétiquement Christophe Jeanson. « Il y a huit concerts ». Le centre sera « l’éternel et incontournable Bach avec un concert donné par Benjamin Alard [au clavecin] le 29 juillet ». Quant aux perspectives, « on a voulu innover avec ‘La Tempête’ qui va ouvrir la marche avec deux œuvres extraordinaires qui s’entremêlent ». Simon-Pierre Bestion proposera la réunion du Stabat Mater de Dvořák et Scarlatti avec 40 musiciens et chanteurs, et quatre solistes. Aussi, l’Orchestre de Normandie jouera des œuvres d’André Caplet, « un compositeur qu’on donne rarement mais très estimé ». L’équilibre final sera représenté par « le grand Mozart avec le concert du 9 août proposé par les Paladins. Nous avons la chance d’accueillir Karine Deshayes, une grande mezzo-soprano ». Les Paladins et ses 21 musiciens viennent pour la première fois, tout comme The Sixteen, ensemble anglais avec un programme baroque et contemporain de chants dédiés à la Vierge, qui n’avait pas pu venir l’année dernière. L’ensemble Amarillis est la troisième nouveauté, avec la venue d’une autre grande figure, la soprano Patricia Petibon.

Une acoustique extraordinaire

Le festival, réputé pour proposer des airs baroques, ne se cantonne pas au XVIIe siècle. « Il y en a pour tous les goûts. Cette année, les musiques ne sont pas compliquées. Ce sont des airs que les gens connaissent ». En plus, « Lessay a une acoustique extraordinaire. Vous mélangez musique et architecture. C’est un moment très agréable, même pour les gens non mélomanes« .

Nouveauté de 2022, « une journée sera organisée au mois de juin, en amont du festival, pour faire découvrir la musique classique ».

Voir l’article original

Nouveau : les Prim’Heures Musicales le 11 juin

Loisirs. Les Heures Musicales innovent avec une journée-découverte de la musique le 11 juin dans les jardins de l’abbaye. Ce sera gratuit.

Lessay. Nouveau : les Prim'Heures Musicales le 11 juin
Isabelle Jeanson, chargée de la communication, Christophe Jeanson, président et Roselyne Finel, vice-présidente annoncent la première édition des Prim‘Heures le 11 juin. – Jacques Dudouit

Devant une quarantaine d’adhérents venus assister samedi 2 avril à l’assemblée générale de l’association des Heures Musicales de l’abbaye de Lessay, le président Christophe Jeanson présentait le bilan de la 28e édition  » satisfaisant malgré les restrictions dues à la crise sanitaire. Pendant les huit concerts, quelque 200 artistes ont réjoui 3 200 festivaliers dont 8 % de Manchois en plus ! 72 % du budget a été consacré au budget artistique dont 78 % pour les cachets des artistes. » 268 000 € sont prévus pour financer les huit concerts de la 29e édition qui se déroulera du 19 juillet au 12 août. Le premier : Vivaldi interprété par l’ensemble « Le poème harmonique » dirigé par Vincent Dumestre.

Puis le président annonçait la toute première édition des Prim’Heures le samedi 11 juin de 14 h à 21 h :  » Ce nouvel événement musical gratuit s’adresse à toute la population. Répartis en petits groupes, les musiciens de l’Orchestre régional de Normandie dirigé par Pierre-François Roussillon joueront de petits morceaux et animeront des ateliers pour faire découvrir les instruments de musique (harpe, clavecin…). »

La marraine Marie-Andrée Bouchard-Lesieur sera présente

Chacun pourra déambuler dans l’abbatiale et les jardins de l’abbaye tout en se restaurant à l’espace gourmand et en dialoguant avec les artistes comme la marraine des Prim’Heures Marie-Andrée Bouchard-Lesieur, mezzo-soprano de 27 ans nommée cette année dans la catégorie Révélation artiste lyrique aux Victoires de la musique classique. Originaire de Catz près de Carentan, cette ancienne bénévole des Heures Musicales est habituée aux prestigieuses scènes parisiennes. Elle chantera avant le concert final donné par l’Orchestre de Normandie.

Voir l’article original

Lessay. Heures musicales de l’abbaye : la programmation confiée à Plein Jour

 

Musique. L’association Plein Jour est composée de Joëlle Petrasek, chargée de la programmation, Eve Delfiner, chargée de la communication, et Franck Krawczyk, directeur musical

Lessay. Heures musicales de l'abbaye : la programmation confiée à Plein Jour
Joëlle Petrasek, chargée de la programmation à Plein jour, et Charles Brossillon, nouvel administrateur général à la Cité de la voix à Vézelay. – Jacques Dudouit

Coordonnateur artistique à l’association des Heures musicales de Lessay depuis trois ans et attaché de production au Théâtre de Caen à mi-temps, Charles Brossillon a été recruté comme administrateur général à la Cité de la voix à Vézelay. Lors de l’assemblée générale du 2 avril, il disait toute son émotion «  à quitter une équipe qui m’a permis de m’affirmer dans une première expérience professionnelle : le pied à l’étrier pour la suite de ma carrière. » L’association a fait appel à la structure Plein Jour composée de Joëlle Petrasek, Eve Delfiner et Franck Krawczyk, directeur musical. Joëlle précise : « Nous concevons le concert comme une expérience musicale à partager avec chacun. Que ce soit avec des artistes de renommée internationale, des réfugiés politiques, des enfants souffrant de troubles de la communication ou encore des jeunes artistes en voie de professionnalisation, Plein Jour élabore des projets musicaux entre artistes et publics, professionnels et amateurs, musique savante et musique populaire, en France et à l’étranger. « 

Voir l’article original

Lessay. Le Crédit Agricole soutient le festival des Heures Musicales de Lessay

Musique. Les huit concerts de la 29e édition s’échelonneront le mardi et le vendredi soir du 19 juillet au 12 août.

Lessay. Le Crédit Agricole soutient le festival des Heures Musicales de Lessay
Roselyne Finel, vice-présidente, Christophe Jeanson président, Stéphane Demange et Simon Paris, Crédit Agricole, Hubert Bulot, organiste de l’abbatiale et Isabelle Jeanson, communication. – Jacques Dudouit

Après s’être réjoui du succès de la dernière édition des Heures musicales fréquentée par 3 000 mélomanes malgré les multiples contraintes causées par la Covid, le président Christophe Jeanson annonçait les dates de la 29e édition : « Le coordinateur artistique Charles Brossillon a rejoint en novembre l’équipe de la Cité de la Voix comme administrateur général de la basilique de Vézelay dans l’Yonne, il incombe désormais à l’agence Plein Jour de programmer les huit concerts qui s’échelonneront du 19 juillet au 12 août. » 

Le président a également insisté sur le soutien essentiel des sponsors publics et privés pour la pérennité du festival. Ainsi, le samedi 19 février, Stéphane Demange, directeur des agences du Crédit Agricole du secteur de La Haye du Puits, a apporté une aide de 1 000 €.

Ce financement émane du dispositif  » Crédit Agricole Normandie  » alimenté de façon originale :  » À chaque fois qu’un client utilise sa carte bancaire, deux centimes enrichissent l’enveloppe dédiée au soutien des associations locales.« .

Voir l’article original

Lessay. Trois mille mélomanes pour la 28e édition des Heures musicales

Concert. Pour la première fois dans l’abbatiale, Bertrand Cuiller a dirigé Caravansérail avec quatre concerti de Bach.

Lessay. Trois mille mélomanes pour la 28e édition des Heures musicalesPour la première fois dans l’abbatiale, Clément Mao-Takacs a dirigé le Secession Orchestra avec des oeuvres de Ravel, Debussy, De Falla, Wagner, Milhaud et Moussorrgski. – Jacques Dudouit

« Trois mille mélomanes pour la 28e édition contre 3 600 en 2019, c’est une bonne fréquentation en période de crise sanitaire qui a empêché les entractes et la venue de l’ensemble anglais The Sixteen« , se réjouissait le coordonnateur artistique Charles Brossillon, à l’heure du bilan mercredi 18 août. Des plus beaux airs d’opéra de Mozart aux symphonies de Beethoven, les chefs-d’œuvre de la musique classique ont été à l’honneur avec les Arts Florissants, les grands maîtres vénitiens du XVIIe siècle avec Les Cris de Paris, les compositeurs français avec Correspondances, sans oublier la modernité avec Wagner et Ravel. Pour la première fois, Bertrand Cuiller a dirigé le Caravansérail et Clément Mao-Takacs le Secession Orchestra. Un festival éclectique allant du récital avec Benjamin Alard jusqu’aux orchestres de 40 musiciens !

Avec le conseil d’administration, désormais présidé par Christophe Jeanson, Charles Brossillon commence à bâtir le programme de la 29e édition, avec un projet de porte ouverte pour faire découvrir la musique classique en marge du festival.

 

Voir l’article original

Lessay. Plus de 3 000 spectateurs aux Heures musicales

Le festival des Heures musicales a rassemblé des styles de musique classique très hétéroclites du 20 juillet au 17 août. Et attiré plus de 3 000 personnes.

L’ensemble Les Talens lyriques a clos le festival des Heures musicales, en interprétant deux symphonies de Beethoven.L’ensemble Les Talens lyriques a clos le festival des Heures musicales, en interprétant deux symphonies de Beethoven. | OUEST-FRANCE

Le festival des Heures musicales de l’abbaye accueille tous les ans de la musique baroque. « Cependant, il reste ouvert à tous les répertoires. Cette année, nous avions cette ambition et je pense que c’est réussi. Les spectateurs étaient là et ils ont pu traverser l’histoire de la musique. Des gens préfèrent Wagner, il y a eu du Wagner ; d’autres du baroque italien, il y a eu les cris de Paris avec du baroque vénitien ; pour d’autres c’est la musique classique, il y a eu Beethoven et Mozart », résume Charles Brossillon coordonnateur des heures musicales.

L’important dans l’édition de cette année a été l’équilibre du premier au dernier concert en traversant les époques, les origines géographiques, les pays, la musique sacrée et profane et les effectifs artistiques sur scène. « Nous avons eu des grands ensembles, des ensembles plus restreints, des orchestres ou encore des chœurs et orchestres, et le retour d’un récital d’orgue. »

Seul un ensemble a cappella, le chœur des Sixteen, a été annulé en raison de la réglementation sanitaire anglaise concernant le Covid-19. Huit concerts avec des Ensembles de notoriété internationale ont donc eu lieu, du 20 juillet au 17 août, avec l’accueil de plus de 3 000 personnes. Deux ensembles venaient pour la première fois à Lessay : l’ensemble Secession Orchestra et le Caravansérail.

Le festival s’est terminé avec Les Talens lyriques qui ont interprété deux symphonies de Beethoven (7 et 8) devant plus de 500 mélomanes. « Un des grands projets pour l’an prochain, c’est de réussir un temps en marge des concerts qui soit ouvert à tous, comme par exemple une porte ouverte dont la forme reste à définir, ou une animation autour de la musique, pour faire découvrir le festival et la musique à tout un chacun », conclut Charles Brossillon.

Voir l’article original

Lessay. L’ensemble Le Caravansérail se produit pour la première fois aux Heures musicales de Lessay

 

Concert. Dans l’abbatiale de Lessay, vendredi 13 août, le concert a été entièrement consacré à quatre concerti de Jean-Sébastien Bach dont le troisième concerto brandebourgeois

Lessay. L'ensemble Le Caravansérail se produit pour la première fois aux Heures musicales de Lessay
300 mélomanes ont assisté au concert du Caravansérail. – Jacques Dudouit

Heures musicales. Vendredi 13 août, pour la première fois à Lessay, Bertrand Cuiller dirigeait l’ensemble Le Caravansérail : quatre clavecins, un violoncelle, une contrebasse, deux violons et un alto pour quatre concerti de Jean-Sébastien Bach devant quelque 300 spectateurs enthousiastes.

 

Voir l’article original

Lessay. Le Caravansérail en concert ce mardi, à l’abbatiale

Les musiciens de l’ensemble Le Caravansérail.
Les musiciens de l’ensemble Le Caravansérail. | OUEST-FRANCE

L’ensemble Le Caravansérail, créé en 2015 par le claveciniste Bertrand Cuiller, se produisait pour la première fois vendredi, en l’abbatiale, dans le cadre du festival des Heures musicales de l’abbaye. Quatre clavecinistes et cinq musiciens à cordes ont interprété des concerti pour trois ou quatre clavecins, de Jean-Sébastien Bach, ainsi que le Concerto brandebourgeois n° 3. Ce concert, intitulé Concerti pour trois et quatre clavecins, a séduit les plus de 300 personnes présentes. C’était l’avant-dernier des huit concerts donnés dans le cadre du festival.

Il se termine ce mardi 17 août avec la prestation de 40 musiciens des Talens lyriques, sous la direction de Christophe Rousset, qui rendront hommage à Ludwig Van Beethoven en interprétant deux symphonies : la Symphonie n° 8 en fa majeur et la Symphonie n° 7 en la majeur.

Lessay. Le Caravansérail en concert ce mardi, à l’abbatiale
Voir l’article original

Lessay. Pour sa première prestation au festival, l’ensemble Secession Orchestra se taille un franc succès

Concert. À cause de la covid, l’ensemble constitué de 80 musiciens s’est produit en formation réduite à 50 % de son effectif.

Lessay. Pour sa première prestation au festival, l'ensemble Secession Orchestra se taille un franc succès
Trois cents mélomanes ont applaudi la performance des musiciens de l’ensemble Secession Orchestra et de la soprano Marie-Laure Garnier. – Jacques Dudouit

Heures musicales. Grâce à l’équipe technique ayant installé les instruments des 39 musiciens de Secession Orchestra, dirigé mardi 3 août par Clément Mao-Takacs, 300 mélomanes ont fait une incursion aux XIXe et XXe siècles avec les œuvres de Wagner, Moussorgsky, Debussy, Ravel et De Falla.

Voir l’article original

Lessay. Les deux derniers concerts de la 28e édition des Heures musicales

Concert. Pour la première fois à Lessay le vendredi 13 août, Bertrand Cuiller dirigera l’ensemble Le Caravansérail qu’il a créé en 2015.

Lessay. Les deux derniers concerts de la 28e édition des Heures musicales
David Rousset à la tête de l’orchestre « Les Talens lyriques » exécutera les symphonies 7 et 8 de Ludwig Van Beethoven. – Jacques Dudouit

À la suite de l’annulation du concert Queen of Heaven de l’ensemble The Sixteen du 10 août à cause des consignes sanitaires en vigueur au Royaume-Uni, les Heures musicales ne comptent plus que deux rendez-vous.

Pour la première fois à Lessay, le 13 août, Bertrand Cuiller dirigera Le Caravansérail, ensemble qu’il a créé en 2015. Au programme, quatre concerti de Jean-Sébastien Bach, dont le troisième concerto brandebourgeois, interprétés par quatre clavecins, deux violons, un alto, un violoncelle et une contrebasse.

Mardi 17, David Rousset (photo) à la tête des 40 musiciens de l’orchestre « Les Talens lyriques » exécutera les symphonies 7 et 8 de Ludwig Van Beethoven.

 

Voir l’article original

Lessay. Concert réussi pour l’organiste Benjamin Alard

Benjamin Alard devant l’orgue de l’abbatiale.
Benjamin Alard devant l’orgue de l’abbatiale. | OUEST-FRANCE


« Les Heures musicales ont été créées en 1993, et l’orgue en 1994 par Jean-François Dupont, facteur d’orgue avec la collaboration de Christophe Simon, son organiste titulaire. Il s’agissait de construire un orgue destiné à la musique germanique sans être exclusif pour autant. Il est important de lui donner sa place dans le festival des Heures musicales »
, confiait Charles Brossillon, coordonnateur du festival lors de la prestation de Benjamin Alard, organiste titulaire de l’orgue de l’église Saint-Louis-en-l’Île à Paris ; et spécialiste de la musique de Bach. Ce dernier a interprété avec brio des œuvres de J.-S. Bach, F. Couperin et des transcriptions d’airs d’opéras de J.-P. Rameau, pour le plus grand plaisir de l’auditoire qui a salué sa prestation par de longs applaudissements.

Vendredi 13 août, à 21 h, l’ensemble Caravansérail se produira pour la première fois. Quatre clavecins, deux violons, une alto, un violoncelle et une contrebasse composent cet ensemble sous la direction de Bertrand Cuiller. Au programme trois concertos et le troisième concerto Brandebourgeois de Bach.

Renseignements. Tél. : 02 14 15 00 19

Voir l’article original

Lessay. Le concert de l’organiste Benjamin Alard a plu

Concert. Cent quatre-vingts mélomanes ont applaudi les œuvres de Rameau, Bach et Couperin interprétées par Benjamin Alard, le 6 août à Lessay.

Lessay. Le concert de l'organiste Benjamin Alard a plu
180 mélomanes devant l’orgue de l’abbatiale créé par le facteur Dupont en 1994. – Jacques Dudouit

Heures musicales. Titulaire de l’orgue de l’église Saint-Louis-en-l’île de Paris, l’organiste Benjamin Alard a été applaudi par 180 mélomanes lors du concert donné le vendredi 6 août, sur l’orgue de l’abbatiale créé par le facteur Dupont. Au programme, les œuvres de Rameau, Bach et Couperin.

Voir l’article original

Lessay. Apothéoses, prochain concert ce vendredi soir

Sécession séduit le public avec une musique enjouée.

Sécession séduit le public avec une musique enjouée. | OUEST-FRANCE

Apothéoses était le titre du concert donné mardi, dans le cadre des Heures musicales de l’abbaye par l’ensemble Sécession orchestra sous la direction de Clément-Mao Takacs avec Marie-Laure Garnier, soprano, venue pour la première fois dans la commune. Un titre parfaitement adapté à ce concert. L’ensemble a interprété des œuvres de compositeurs du XIXe et du début du XXe siècle comme Ravel, Debussy, Manuel de Falle, Wagner et Moussorgski.

« Une musique enjouée, jouée avec force et vivacité », confie un spectateur. Clément-Mao Takacs était ravi de retrouver le public et ses musiciens, après plus d’un an d’interruption en raison de la crise sanitaire et en remercie les bénévoles et organisateurs. Par ailleurs : « Les instruments à percussion ont été prêtés par l’école de musique de Coutances qui est venue les installer », tient à préciser Dominique Forget, le régisseur.

Ce vendredi, l’orgue est à l’honneur, avec Benjamin Alard, organiste titulaire de l’orgue Bernard-Aubertin de l’église Saint-Louis-en-l’île, à Paris, depuis 2005. Il interprète des extraits des œuvres de Couperin, Bach et de Rameau.

Tél. : 02 14 15 00 19

Voir l’article original