Heures Musicales de l'Abbaye de Lessay

Eva Zaïcik

Très tôt remarquée pour la beauté et la longueur de la voix, dont l’ampleur et la souplesse lui permettent de chanter aussi bien Monteverdi que Berlioz, Rossini et Bizet, Eva Zaïcik s’est imposée comme l’une des artistes lyriques les plus en vue de sa génération. En outre, elle cultive une diversité musicale favorisant les explorations les plus audacieuses aux côtés de musiciens de premier plan.

En 2018, coup sur coup, elle est Révélation lyrique aux Victoires de la Musique classique, Deuxième Prix au Concours Reine Elisabeth de Belgique et au Concours Voix Nouvelles. Ces distinctions ne font que confirmer une carrière déjà considérable, qui la voit collaborer avec des chefs et dans des salles de premier ordre. Citons simplement William Christie (elle est un membre remarqué du Jardin des Voix 2017), Vincent Dumestre (Dido dans Dido and Aeneas aux Opéras de Rouen et Versailles ; Lybie dans Phaéton de Lully aux Opéras de Perm et Versailles), Hervé Niquet (Caliste dans Les Amants Magnifiques de Lully dans maints opéras français), Christophe Rousset (Troisième Dame dans La Flûte enchantée de Mozart aux Opéras de Dijon et Limoges, au Théâtre de Caen et enfin à la Philharmonie de Paris), sans oublier Philippe Herreweghe (vaste tournée européenne avec le Requiem de Mozart) et Laurence Equilbey (de nouveau le Requiem de Mozart pour une grande tournée française).

N’oublions pas des collaborations fructueuses avec d’autres grands chefs tels que Leonardo García Alarcón, Marco Guidarini, Emmanuelle Haïm, René Jacobs, Cornelius Meister, Hervé Niquet ou Alain Altinoglu.

Récemment, elle a incarné La Speranza dans L’Orfeo de Monteverdi avec I Gemelli sous la co-direction d’Emiliano Gonzalez Toro et Thomas Dunford (Théâtre des Champs-Élysées), Sélyzette d’Ariane et Barbe-Bleue de Dukas sous la baguette de Pascal Rophé (Théâtre du Capitole de Toulouse) et le rôle-titre de Carmen de Bizet (Théâtre impérial de Compiègne). Elle a chanté avec un vif succès les Folk Songs de Berio et des extraits des Kindertotenlieder de Mahler avec le Mahler Chamber Orchestra au Festival de Saint-Denis.

Elle entretient une complicité particulière avec Justin Taylor et Le Consort autour de plusieurs programmes baroques donnés partout en Europe, cette collaboration se concrétisant chez Alpha Classics par le disque Venez, chère ombre récompensé d’un Choc de Classica et du Choix de France Musique, et tout récemment Royal Handel.

 

Artiste éclectique passionnée par toutes les formes d’expression, elle se consacre avec bonheur à la création contemporaine, créant par exemple Cœur étoilé d’Ahmed Essyad aux côtés du Quatuor Tana au Festival d’Aix-en-Provence en 2015 ou le rôle de Nelly dans Illiade l’Amour de Betsy Jolas en 2016, de même que plusieurs pièces de Vincent Bouchot.

Les engagements de la saison 2019-2020 illustrent la diversité de son répertoire : ouverture de la saison du Aalborg Sinfonik-orkester au Danemark dans Les Nuits d’été de Berlioz, sous la direction de Michael Schønwandt, avant une tournée au Brésil avec ce même programme ; Vêpres de la Vierge de Monteverdi avec Pygmalion et Raphaël Pichon dans une mise en scène de Pierre Audi ; multiples projets avec Le Poème Harmonique (enregistrement de Cadmus et Hermione à l’Opéra Royale de Versailles, concerts consacrés à Bellerofonte Castaldi au Palais Farnese et à la Salle Gaveau, Nisi Dominus de Vivaldi qui fait l’objet d’un enregistrement pour Alpha) ; tournée avec William Christie et Les Arts Florissants pour un récital d’air de Händel ; le rôle de Paulina dans La Dame de Pique de Tchaïkovski aux Opéras de Nice et Toulon dans une mise en scène d’Olivier Py ; Missa Solemnis de Beethoven avec Philippe Herreweghe et le Collegium Vocale Gent ; Paulus de Mendelssohn et cantates de Bach au Konzerthaus de Vienne.

La saison 2021-2022, toute aussi prometteuse et foisonnante a débuté à Lille avec la nouvelle production d’Idoménée de Campra avec Emmanuelle Haïm et son Concert d’Astrée, suivi d’une prise de rôle remarquée de Carmen au Capitole de Toulouse en janvier dernier. Elle retrouvera d’ailleurs en mai ce même Capitole, où elle y interprètera Rosine dans Le Barbier de Séville de Rossini. La saison de concert a été également très riche, avec des collaborations telle que Le Poème Harmonique-Vincent Dumestre, Le Concert de la Loge-Julien Chauvin, le Consort-Justin Taylor pour défendre notamment son dernier enregistrement Händel Royal, mais également à l’étranger avec le Münich Philharmoniker sour la baguette de Philippe Herreweghe.

A l’été 2022, on pourra retrouver Eva dans les plus grands festivals : Salzburg, Beaune, Chambord, Cluny, Lessay, Lisieux, et au Festival de William Christie à Thiré.

 

www.evazaicik.com | facebook | instagram | twitter |

 


Site internet de l'artiste : https://www.youtube.com/watch?v=AX0C7aLGhHk



En concert cette année aux Heures Musicales de l'Abbaye de Lessay :